Triathlon, duathlon, aquathlon ou swimrun : diversifiez les plaisirs !

Dernière mise à jour : 20 févr.

Le triathlon est un sport 3 en 1 : faux ! En réalité, le "tri" se décline dans de nombreuses disciplines annexes toutes rattachées à la Fédération Française de Triathlon. Petit tour d’horizon des différentes épreuves pour diversifier sa pratique et passer une saison encore plus fun.



Qu’est-ce que c’est le triathlon ?

Le triathlon est un sport combinant trois disciplines : la natation, le vélo et la course à pied. L’enchainement de ces épreuves se fait via des « transitions » (T1 et T2) qui font partie intégrante de l’épreuve. De ce fait, on peu légitimement ajouter la transition comme la quatrième discipline du triathlon ! Galère pour les uns, jeu pour les autres, elle est un passage stratégique pour chaque format de course. Parmi les triathlons célèbres, le championnat du monde Ironman de Kona (Hawaii) fait figure de Graal. D’ailleurs, le label Ironman est aujourd’hui une marque incontournable de la scène du triple-effort et contribue à la démocratisation du format full distance de plus en plus apprécié. La France regorge également d'épreuves populaires comme l’Embrunman, le triathlon de Deauville, le Ventouxman ou l’Alpsman. Vichy, Nice, les Sables d’Olonne et désormais Aix-en-Provence sont les 4 triathlons labélisés Ironman courus sur le sol français. Deux distances sont généralement au programme : le 70.3 soit un format Half Ironman et la mythique distance 140.6 correspondants au nombre de miles totaux effectués (soit 226 kms).


En pratique, le triathlon se décline sur différents formats et différents types de parcours. Aussi, le Cross Triathlon représenté par le label reconnu XTerra est une variante en plein essor qui remplace la partie vélo par le VTT et la partie course à pied par du Trail. Comme Ironman, le label XTerra dispose de ses propres championnats du monde courus à Hawaii et d’un circuit riche en épreuves : sur le sol européen, le XTerra France, Suisse, Belgique ou Allemagne répondent aux XTerra Québec, Mexico ou Beaver Creek (USA). Comme pour le triathlon « classique », le cross tri se dispute sur des distances, des terrains et des formats de course très divers.


Qu’est-ce que c’est le Swimrun ?

De plus en plus apprécié pour les paysages affichés et un effort unique, le Swimrun est un dérivé original du triathlon qui imbrique la natation à la course à pied. Venu tout droit de Suède et popularisée par les ÖTILLÖ Race (« Course d’iles en îles ») à partir de 2006, cette discipline consiste à effectuer des enchainements de tronçons course à pied-natation chronométrés permettant de varier les parcours et découvrir des points de vue à couper le souffle sur des lagons, des baies ou des îles. Se disputant généralement en binôme, le Swimrun se décline aussi en individuel sur des distances plus ou moins longues. Ce sport nécessite des équipements particuliers : combinaison en néoprène plus ample qui ne gêne pas la course, pull boy pour optimiser la flottabilité lors de la nage ou des plaquettes pour donner un coup de pouce dans l’eau. Et bien sûr, on nage avec ses chaussures de running !



Parmi les Swimrun réputés, le label ÖTILLÖ est indissociable du succès grandissant de cette discipline. En France, on profite de nouvelles compétitions comme le Swimrun de Dinard ou celui des Calanques marseillaises qui offrent des souvenirs inoubliables dans des lagons d’eau clair paradisiaques. Hors compétition, le Swimrun s’avère aussi être une super idée d’excursion : le temps d’une journée, l’enchainement course/baignade n’est-il pas une merveilleuse idée d’activité pour l’été ?


Qu’est-ce que c’est le Duathlon ?

Le Duathlon est lui aussi dérivé du triathlon : il mixe la course à pied au vélo. Souvent plébiscité par les moins bons nageurs ou les bons coureurs à pied, ce sport propose l’enchainement suivant : course à pied – vélo – course à pied. Sur diverses distances, l’athlète peut donc mesurer sa résistance musculaire à l’enchainement de ces deux sports. Souvent difficiles à gérer, les transitions lors d’un Duathlon doivent être digérées par un entrainement adéquat en amont. Sinon, la discipline reste très ludique, y compris pour les enfants qui n’ont pas encore le niveau de nage suffisant pour découvrir les joies du triathlon.


Qu’est-ce que c’est l’Aquathlon ?

Moins démocratisé, l’Aquathlon est pourtant une discipline toute aussi exigeante que le duathlon ou le Swimrun. Le concept ? Enchainer une épreuve de nage en eau libre et une épreuve de course à pied. A la différence du Swimrun, cette discipline n’enchaine pas les multiples tronçons de course à pied et de nage. Ce format favorise généralement les bons nageurs car la prépondérance et le temps passé dans l’eau est proportionnellement plus important par rapport au temps passé à courir. De ce fait, l’Aquathlon s’adresse à ceux qui aiment nager et se dépasser en course à pied ! Cette discipline est même proposée avec natation en piscine pour des compétitions qui se tiennent généralement à la sortie de l’hiver. Voilà une belle idée pour préparer ses échéances estivales et progresser en natation !


Peu importe votre niveau, diversifiez votre pratique du triathlon avec des formats funs et alternatifs !

Qu’est-ce que c’est le Bike and Run ?

Aimer la boue est une nécessité pour le Bike and Run ! Pratique hybride entre course et VTT, ce sport consiste à courir/rouler à tour de rôle en binôme. On se donne à fond en courant et l’on se repose à vélo pour décrasser le cardio ! Très appréciée en période hivernale pour garder la forme, cette discipline très ludique attire un public toujours plus nombreux. La participation en équipe et les bons moments passés sont sans aucun doute l’une des raisons de ce succès grandissant ! En famille, entre ami(e)s ou entre collègues, le Bike and Run est l’occasion de passer un dimanche sportif inoubliable.

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout